Consulter la présentation

Connexion
Pour des raisons techniques, il se peut que la présentation ne s'affiche pas exactement comme dans le fichier original au sein de cet aperçu.
L’autonomie de l’apprenant est mise en relation avec l’accompagnement pédagogique et les caractéristiques, y compris techniques, des dispositifs de formation, depuis bientôt vingt ans (Moore, 1993), dans le contexte de la FOAD. Dans celui de la didactique des langues, les centres de ressources en langues (CRL) et les entretiens de conseil (Ciekanski, 2005), ont pour objectif de former l’apprenant à exercer son autonomie d’apprentissage tout en apprenant une langue étrangère. Internet offre à présent la possibilité de créer des CRL de troisième génération aux modalités spatio-temporelles éclatées, qui pourront être totalement ouverts, selon la définition de Jézégou (2004). En considérant l’autonomie de l’apprenant comme la capacité à gérer les modalités de son apprentissage (Holec, 1979), nous cherchons à identifier des freins et des leviers à l’exercice d’apprentissages autonomes dans des CRL ouverts. Nous analysons des transcriptions d’entretiens de conseil menés dans un CRL possédant un environnement numérique de formation, et tentons de préciser comment le dialogue avec le formateur vient participer de la navigation de l’apprenant et de son apprentissage. Nous préconisons des actions pour articuler ouverture et accompagnement, en particulier en intégrant aux dispositifs de formation le temps de la verbalisation et de la méta-cognition par l’apprenant.
Auteur(s) : GUÉLY COSTA, Eglantine
Type : orale
Bloc : (J2-3) TIC et apprentissage des langues