Consulter la présentation

Connexion
Pour des raisons techniques, il se peut que la présentation ne s'affiche pas exactement comme dans le fichier original au sein de cet aperçu.
Le but de cette communication est de faire état des résultats d’une recherche qui avait pour objectif de vérifier l’influence du clavardage sur la maîtrise du français écrit. L’impact du clavardage sur la langue française écrite des jeunes, de même que les statistiques concernant l’utilisation qu’ils en font, ont été peu étudiés à ce jour. Tout d’abord, quelques recherches sur le phénomène seront présentées, de même que les caractéristiques de la langue codée. Par la suite, la méthodologie de cette recherche sera abordée. Elle a été effectuée en 2010 dans la région du Bas-Saint-Laurent avec un échantillon de 158 élèves issus de classes régulières du premier cycle du secondaire. Les données ont été recueillies par l’intermédiaire d’une dictée et d’un questionnaire sur les habitudes de clavardage. Les résultats de recherche seront explicités, incluant les statistiques descriptives sur l’utilisation du clavardage (âge moyen de début de clavardage, temps hebdomadaire consacré au clavardage et nombre d’élèves qui clavardent). Ensuite seront présentées les statistiques corrélationnelles qui montrent que le clavardage n’agit pas défavorablement sur la maîtrise du français écrit. Suite à ces conclusions, la voie est ouverte au clavardage pédagogique, qui pourrait certes contribuer à soutenir la compétence à écrire des jeunes d’aujourd’hui.
Auteur(s) : GONTHIER, Marie-Eve; LEBLANC, Stéphanie
Type : orale
Bloc : (J5-3) TIC et langues