Consulter la présentation

Connexion
Pour des raisons techniques, il se peut que la présentation ne s'affiche pas exactement comme dans le fichier original au sein de cet aperçu.
Des plateformes d’enseignement à distance, ont été adoptées très largement par les universités et ont permis d’offrir aux étudiant-e-s et aux enseignant-e-s des dispositifs dits : « hybrides ». A part des enquêtes de satisfaction, aucune recherche ne répondait aux questions centrales : (1) quelles sont les caractéristiques des dispositifs mis en place ? ; (2) observe-t-on des effets spécifiques selon les dispositifs ? (3) et, comment comprendre ces effets, notamment en fonction de caractéristiques des institutions ? Le caractère innovant du projet européen HY-SUP (http://hy-sup.eu) ressort de ses trois résultats principaux : une catégorisation des dispositifs hybrides, une méthodologie de recherche innovante, et la mise en évidence d’effets des dispositifs hybrides sur certaines variables de l’apprentissage et de l’enseignement. La présente contribution présente les défis d’ordre théorique, méthodologique et communicationnel rencontrés par les chercheurs. Au plan théorique, nous avons dû construire deux cadres théoriques, l’un permettant de décrire les dispositifs dans toute leur complexité, et l’autre d’en comprendre les effets. Au plan méthodologique, la difficulté principale a été de construire et de mettre en œuvre une recherche avec méthodes mixtes de manière collaborative. Au plan de la communication, nous avons dû choisir les activités et les relais pertinents.
Auteur(s) : CHARLIER, Bernadette
Type : orale
Bloc : (J2-7) TIC et formations à distance