Consulter la présentation

Connexion
Pour des raisons techniques, il se peut que la présentation ne s'affiche pas exactement comme dans le fichier original au sein de cet aperçu.
L’intégration des immigrants est une réalité complexe qui conduit le gouvernement du Québec à déployer des programmes d’intégration et d'aide financière, et surtout l’offre de services de francisation, perçue comme élément essentiel d’intégration socio-professionnelle. Mais l’intégration demeure difficile, comme en témoigne le taux de chômage élevé des immigrants. Dans le cadre de la formation à distance, on observe que les aspirants immigrants et les immigrés utilisent intensivement des médias sociaux (p.ex. blogues, YouTube, etc.) et particulièrement les sites de réseautage social (p.ex. Facebook, LinkedIn, etc.) comme outils d’apprentissage au cours de leur processus migratoire, et cela de manière informelle. Ces usages ne se restreignent pas à l'entretien de liens avec la société d’origine, et la création de nouveaux liens avec la société d’accueil, mais permettent aussi de s’informer sur la société d’accueil, les services gouvernementaux et le marché du travail. En considérant que l’intégration est un processus d’apprentissage multifactoriel (politique, social, culturel et économique), ces espaces devraient favoriser l’intégration, car l’apprentissage informel résultant semble être un moyen d’intégration. Ceci suscite des réflexions sur l’utilisation des médias sociaux dans la formation à distance des immigrants adultes, et surtout sur les méthodologies et stratégies utilisées dans les programmes gouvernementaux d’intégration.
Auteur(s) : FERREIRA ROSA, Sirléia; POELLHUBER, Bruno
Type : affiche
Bloc : (J5-1) Communications par affiches